Breaking News

Qui dit vrai sur la mort d’Abou Zeid?

Abou Zeid, l’un des chefs les plus radicaux d’Aqmi, aurait été tué par les forces françaises au Nord-Mali. Mais personne, pour l’heure, ne confirme l’information.

La nouvelle s’est très vite répandue, ce jeudi 28 février: Abou Zeid, l’un des chefs les plus radicaux d’Aqmi (al-Qaida au Maghreb islamique) est mort.
La chaîne de télévision algérienne Ennahar qui confirme l’information, précise que l’Algérien Abou Zeid a été tué par les forces françaises intervenant au mali, dans le cadre de l’opération Serval.
Ennahar précise aussi que 40 autres membres d’Aqmi auraient été tués en même temps qu’Abou Zeid, dans le massif de Tigharghar, au Nord-Mali.  Cependant, la nouvelle n’est toujours pas confirmée par le ministère français de la Défense. Silence radio aussi de la part des autorités algériennes.
Abou Zeid, considéré comme le leader le plus radical d’Aqmi, on lui attribue la mort de plusieurs occidentaux, dont un Britannique en 2009, eun Français de 78 ans, Michel Germaneau, en 2010. Aqmi aurait recueilli des dizaines de millions de dollars au titre de rançon pour libérer des otages occidentaux enlevés au Nord-Mali.
SlateAfrique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


× Whatsapp