Breaking News

Encourageons l’entrepreneuriat en Afrique

Dans nombre de pays du continent africain, la fonction publique reste le plus grand pourvoyeur d’emplois.

Pourtant la création des richesses est le fait des entreprises privées.

On constate que Les pouvoirs publics n’ont pas donné toute la place nécessaire aux créateurs d’entreprises. Plus encore, il existe de nombreux blocages administratifs.

Ces faits sont surtout observés dans les pays francophones où les démarches administratives sont alourdies par la « paperasse ».  Dans les pays anglo-saxons on est un peu mieux loti. Calqué sur le modèle anglais, les démarches administratives sont facilitées. On peut ainsi par exemple créer son entreprise en 4h !!!

Au-delà de la « paperasse » administrative, les différentes taxes à payer à chaque étape alourdissent le système et rallonge d’autant plus le temps pour des démarches aussi simples soient elles.

Ajouté à cela, les difficultés que peuvent connaitre ces entreprises qui ne reçoivent aucune aide de l’état, ni subventions ni facilités. Et aussi un environnement pas toujours facile.

Dans le domaine agroalimentaire par exemple, les fruits sont cultivés en Afrique et les jus produits en occident : ceci simplement parce que les entreprises et les artisans n’ont pas accès à certains procédés et machines. Par manque de moyens et d’informations.

Des mesures incitatives pour aider les PME et TPE pourraient résoudre cette équation et aider à satisfaire le marché local.

Le système éducatif aujourd’hui doit former des jeunes capables d’entreprendre. Et ce dès le primaire ! L’éducation à l’entrepreneuriat doit être une priorité pour lutter contre le chômage dans nos pays.  Quand on sait que  , 32%  des jeunes de 18 à 35 ans, sont des entrepreneurs de « nécessité » on peut imaginer les chiffres si de réelles mesures d’accompagnement et de formation de ces jeunes étaient mises en place !

La formation scolaire et universitaire devrait tenir compte de ce volet afin de produire des hommes et des femmes capables d’entreprendre. Ces mécanismes mis en place diminueraient le taux d’échec des entreprises nouvelles et encourageaient d’autres à s’y lancer.

L’entrepreneuriat devrait être fortement encouragé. C’est un enjeu sociétal !

C’est une des clés du développement de l’Afrique qui se joue à ce niveau.

Kuissu Mephou Philippe Gérard

Cyberjournaliste

Consultant

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est download-1.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est ISO-Bam-tv.png.

Télécharger nos applications sur App Store:

User : bam    Mot de passe : bam 

Diffusion sur:

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


× Whatsapp